Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 07:54

Des débats en prime-time sur plusieurs chaînes de télévision, des invitations des six candidats dans toutes les émissions radios et télés, des articles dans de nombreux journaux, des éditos, des commentaires, des tribunes. La primaire socialiste aura été un hold-up médiatique.

Si cette omniprésence aura été vue par de nombreux français ou alors il faudrait vivre sans télés, sans journaux, sans radios, sans internet... elle aura aussi permis de voir la faiblesse des propositions des candidats socialistes et radicaux. Il faut donc peut-être chercher là l'explication à la baisse des Hollande, Aubry et consors dans les sondages. Avec une telle exposition médiatique ils devraient crever le plafond, or il n'en est rien et le Front de Gauche monte.


Ci-dessous le papier publié dans l'Huma du 4 octobre sous la plume de Mina Kaci

 

Les sondages sur les primaires socialistes, les 9 et 16 octobre et ceux sur l'élection présidentielle, les 22 avril et 6 mai 2012, ont en commun une montée de ceux que l'on nomme les "petits" candidats. Ainsi, pour Viavoice, Manuel Valls (34 % + 4 pts) et Arnaud Montebourg (30 %, + 3) enregistrent les plus fortes hausses de popularité parmi les socialistes, alors que François Hollande, toujours en tête, avec 53 % d'opinions positives, perd 2 points. L'enquête montre que Nicolas Sarkozy (33 %) et François Fillon (44 %) baissent également de 2 points. L'institut LH2 qui entend suivre la campagne présidentielle jusqu'à l'issue du scrutin, révèle, sans surprise, que le chef de l'Etat est particulièrement fragilisé par les affaires, au point que près d'un Français sur deux (49 %) estime qu'il n'est plus le candidat légitime de l'UMP. A la crise morale s'ajoute la crise économique, autre facteur expliquant cette nouvelle baisse. François Hollande et Martine Aubry perdraient, eux aussi, entre 4 et 6 points d'intentions de vote si le premier tour avait eu lieu dimanche dernier par rapport au mois de septembre. Deux candidats remontent selon LH2 : Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Ainsi, si François Hollande était élu candidat socialiste aux primaires, il arriverait toujours en tête du premier tour, mais avec 31 %, soit une baisse de 4 points, alors que Marine Le Pen grimperait à 15 % (+ 4). Dans l'hypothèse où Aubry serait choisie, celle-ci recueillerait 25 % (- 5), la candidate du FN obtiendrait 14, 5 % (+ 2,5) et Jean-Luc Mélenchon réaliserait 10 % (+ 5). L'institut note que ce dernier "constitue désormais une alternative crédible au candidat socialiste pour les sympathisants de gauche". François Bayrou (Modem) voit aussi sa copie grimper à 8-9 %  (+2/+3); ainsi qu'Eva Joly candidate d'Europe Ecologie les Verts qui obtiendrait 7 ou 7,5 % (+1/+3).5087471120_3b5bb43d57.jpg

Malgré la surexposition médiatique du PS, le Front de Gauche fait son trou dans l'opinion.

Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:57

A en croire Olivier Duhamel dans ces mêmes colonnes, la primaire organisée par le PS est une innovation démocratique. Je ne partage pas du tout ce point de vue pour au moins trois raisons :
1- La primaire s’inscrit dans la logique présidentialiste de la Ve République. Elle en aggrave le caractère foncièrement antidémocratique en résumant le débat au choix d’un individu à qui l’on remet les pleins pouvoirs. Le PS veut conforter ce système après François Mitterrand qui qualifiait la Ve République de « coup d’Etat permanent » pour s’y installer sitôt élu en 1981 et après Lionel Jospin qui a inversé le calendrier électoral au détriment du parlement.
Moi, je veux pouvoir voter pour en finir avec l’élection du Président de la République au suffrage universel et pour une 6e République qui donnerait le pouvoir au peuple du local au global.
2- La primaire accentue la personnalisation de la vie politique et amène à voter non pour des idées mais pour celle ou celui qui a le plus de chances de gagner. Vous appelez débats contradictoires ces longues soirées télévisées où la question est de savoir, non pourquoi il faut refuser la règle d’or, mais à quel moment il faudra l’appliquer ? Ou bien de savoir s’il faut plus ou moins contrôler les banques ? Ou bien encore quel est le degré de répression dans une politique par définition sécuritaire. ?
Moi, je veux pouvoir voter pour un projet de gauche qui rompt clairement avec le libéralisme et le populisme. Un projet qui a le courage d’affronter les marchés financiers, en créant un pôle public bancaire, en refusant les directives du FMI et de la commission européenne, pour une économie dominée non par la concurrence mais par l’humain, sa formation, son travail, sa vie et son environnement.
3- La primaire ne tire pas la leçon de la victoire historique de la gauche au Sénat : les élus locaux ont sanctionné la conception antidémocratique de la politique qui sous entend la contre réforme territoriale. Ils ont exprimé la même aspiration démocratique, décentralisatrice et participative portée par l’ensemble des Français. Ceux-ci ne veulent plus qu’une élite autoproclamée pense à leur place et agisse en leur nom.

Dans les débats des primaires, où le « je » a dominé, jamais l’idée d’une autre conception de la politique n’a affleuré. Pourtant si le rejet de Sarkozy ne suffira pas pour le battre, il faudra lui opposer un projet alternatif porteur des réponses aux aspirations populaires. Un tel projet ne peut se faire sans le peuple et la primaire est le contraire d’un débat citoyen et populaire. Elle instaure «au sommet du PS une forme d’individualisme concurrentiel bien dans l’air du temps libéral » (Rémi Lefebvre, « La primaire socialiste, la fin du parti militant »). C’est le « faites moi confiance » qui domine et non le «réfléchissons et agissons ensemble ».
C’est pourquoi la primaire socialiste, quelque soit le nombre de ceux qui iront voter est une régression de la démocratie, affaiblissant les partis politiques et accentuant l’américanisation de la vie politique française.
Or pour battre la droite, la gauche doit « contribuer à la formation d’un puissant mouvement citoyen, d’une insurrection des consciences qui puisse engendrer une politique à la hauteur des exigences » (S. Hessel et E. Morin, « Le chemin de l’espérance »).
C’est précisément la démarche du Front de Gauche qui emprunte le chemin de cette espérance et c’est pour cela que le 22 avril 2012, lors du 1e tour de l’élection présidentielle, je voterai pour son candidat. C’est ce jour-là qu’aura lieu la véritable primaire à gauche afin de répondre à une vraie question : quelle politique, quelle société voulons-nous ?culture festival d'Avignon 2011 001

Alain Hayot (animateur de la commission culture du PCF) sera à Montpellier ce samedi 8 octobre pour un débat autour des langues régionales à l'initiative du Front de Gauche.

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 06:56

Le Sénat a élu son président ce samedi. Jean-Pierre Bel (Parti Socialiste) est donc le second personnage de la République Française. Chacun a relevé le côté assez exceptionnel de voir le Sénat passer à Gauche.

Jean-Pierre Bel est issu d'une famille de militants communistes dont le père fut résistant. Jean-Pierre Bel, fit sa crise d'adolescence en adhérant à la LCR mais il la quittera pour le PS suivant ainsi plus l'exemple de son beau-père Robert Naudi, fidèle mitterrandiste et conseiller général du canton que la figure paternelle.

Malheureusement le président Jean-Pierre Bel n'est pas communiste mais il y a toutefois des communistes (une vingtaine) dans cet hémicycle.

Ils ont d'ailleurs été très présents lors de la cérémonie de l'élection de la présidence. En effet Paul Vergès (communiste de la Réunion) étant le doyen d'âge a présidé la séance. De même la benjamine étant aussi communiste Cécile Cukierman elle a participé au secrétariat de cette élection. On peut la voir derrière Paul Vergès dans la vidéo.

Vous pourrez voir et entendre le discours de Paul Vergès dans la vidéo ci-dessous ainsi que le discours de Jean-Pierre Bel.

Le vote ayant commencé par le tirage au sort de la lettre W, c'est notre camarade Domnique Watrin nouvel élu PCF/Front de Gauche qui a voté le premier.

Le mode d'élection au Sénat (suffrage indirect par les Grands Electeurs) n'est pas favorable au PCF toutefois, malgré les augures de ceux qui nous annoncent morts régulièrement nous sommes toujours là et entendons bien jouer notre rôle.

Notre camarade Jack Ralite était sénateur mais ne se représentait pas. Il convient ici de lui rendre un hommage mérité. Jack Ralite fut en effet un acteur important du système législatif français à la fois à l'Assemblée Nationale et au Sénat, il fut aussi un des quatre ministres communistes du premier gouvernement Mitterrand-Mauroy exerçant sa fonction à la santé et à l'emploi. Jean-Pierre Bel dans son discours (voir ci-dessous) lui a rendu hommage.

Maintenant on attend la suite de l'évolution de nos institutions et notamment du Sénat. Le fait que la seconde chambre soit à gauche peut permettre de faire des choses. Il conviendra que le Sénat ne soit pas trop consensuel et s'inspire de Jean Jaurès dont l'ombre tutélaire a plané sur cette cérémonie.

Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 12:25

postiers-en-greve.JPGLes postiers de Villeneuve lez Avignon / Les Angles sont en grève illimitée pour leurs conditions de travail. Voilà plus de quinze ans que ce bureau de poste n'a pas connu de mouvements sociaux ; c'est dire si le mal-être et le ras-le-bol des salariés doivent être forts. Plus de 70% du personnel est en grève.On notera que parmi ceux qui travaillent, la plupart sont en contrat à durée determinée, une précarité dont la Poste use et abuse. Le président Sarkozy parlait hier d'un statut qui protège. On voit bien que ceux qui n'en ont pas en sont réduits à faire ce qu'on leur dit de faire et à la "fermer".

Le Front de Gauche en la personne de Michel Tortey secrétaire de la section PCF du Gard Rhodanien et de Charles Ménard (responsable départemental du PG et candidat du Front de Gauche aux législatives sur la troisième circonscription du Gard) a apporté son soutien actif aux grèvistes. Une discussion politique a d'ailleurs eu lieu entre les grèvistes et les politiques (voir photo).

Le député Roubaud qui, au passage est originaire de ce canton en soutenant toutes les décisions et législations de l'UMP participe à rendre difficile les conditions de travail des postiers dont on sait qu'ils sont victimes d'une libéralisation galopante et d'une recherche de rentabilité poussée à l'excès. postiers-en-greve2.JPG

Charles Ménard (ici à l'extrême gauche de la photo) avec Michel Tortey ont discuté avec les grèvistes.

Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 07:51

Nous ne résistons pas au plaisir de vous annoncer que l'Europe et l'Euro sont sauvés.

 

En effet, peut être cela vous a t il échappé... Mais le ministre des affaires étrangères et ses collègues du gouvernement polonais ont prié pour que l'Europe résiste à la crise.

Messe ordonnée par l'archevêque Jozef Kowalczykce dimanche 25 septembre à Varsovie. ... (info véridique et contrôlée (sic) !)

 

Bref, cela révèle au moins une chose... avec tout le respect que nous devons à la foi catholique, il est manifeste que les dirigeants européens ne savent plus à quel saint se vouer... et que leur culte de l'argent roi et à la "concurrence libre et non faussée" est bien un diable qui sabote nos sociétés.

Nous, communistes, savons "qu'il n'y a pas de sauveur suprême ni dieu ni maitre ni tribun"... et que pour sortir de la crise, vaut mieux de grosses manifs et de bons votes qu'une prière... et qu'il faut aider tous ces dirigeants à ne plus s'occuper de choses publiques mais les aider à retrouver la vie monastique à laquelle ils semblent aspirer pour laisser les affaires de l'état et de l'Europe à ceux qui savent et ont des propositions pour sortir l'Europe de la crise....

Et nous sommes certains qu'il n'y a pas besoin d'être catholique pour penser de même...

et vous... ?

Prions mes frères pour l'Europe et le repos de l'âme de l'Euro, amen !

 4627288789_45e10b7868.jpg

Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:22

Ce mardi 27 septembre était une journée de mobilisation du monde enseignant public et privé suite à une rentrée difficile où le non-remplacement des départs en retraite se fait cruellement sentir dans les classes.

A Nîmes on aura entendu les enseignants parler de la dernière déclaration de Sarkozy sur le prétendu statut qui protège les fonctionnaires qui mériterait donc que le Président s'occupe plutôt des autres. Sarkozy : combien d'usines sauvées ? Parlez-en aux ouvriers de la raffinerie de l'Etang de Berre, ils vous diront le reste. Sarkozy on sait qui c'est  : l'ami des patrons, des actionnaires, des riches mais autant ennemi des ouvriers que des fonctionnaires. menard-a-la-manif-005-copie-1.jpg

Les enseignants étaient donc dans la rue mais l'on a vu aussi à leurs côtés des militants du Front de Gauche (PCF et PG).

Le Gard Rhodanien était bien représenté à cette manifestation départementale on aura pu voir des enseignants des différents

Michel Tortey et Charles Ménard au coeur de la manifestation, les luttes et les urnes.

établissements bagnolais et des écoles maternelles et primaires du Gard Rhodanien... mais aussi le secrétaire de section du PCF de la vallée du Rhône Michel Tortey et le futur candidat du Front de Gauche aux législatives de 2012 sur la troisième circonscription Charles Ménard.

On a entendu l'Internationale à la manifestation des enseignants

Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 07:50

On n'a jamais autant entendu parler du Sénat que depuis dimanche. Pourtant les médias n'avaient pas beaucoup évoqué ce scrutin en en faisant des tonnes sur la primaire socialiste et donc, se faisant, donnaient beaucoup trop de place à la Présidentielle. Rappelons-leur que la démocratie (chez nous la République) c'est le partage équitable et l'indépendance des pouvoirs entre l'excécutif, le législatif et le judiciaire.

(Le Gard n'était pas concerné pas les sénatoriales, le renouvellement avait déjà eu lieu ici, il y a peu).

On présente souvent les sénateurs comme des vieux barbons sachons donc que la benjamine du Sénat (fraîchement élue) est une communiste. En effet Cécile Cukierman, 35 ans, élue sénatrice PCF de la Loire, est professeure d’histoire-géographie et conseillère régionale de Rhône-Alpes depuis 2004. Tête de liste du Front de gauche lors des régionales de 2010, elle est conseillère spéciale déléguée à l’égalité hommes-femmes auprès du président de la région.

On la retrouvera ci-dessous dans une vidéo lors d'une manifestation. Aujourd'hui journée de mobilisation du personnel enseignant il était normal de faire un clin d'oeil à cette manifestation. Cela sera aussi l'occasion pour se familiariser avec le visage de notre camarade.

Pour terminer ce papier, on s'interessera à l'élection du Président du Sénat samedi. Selon les calculs la Gauche est majoritaire. Cependant Gérard Larcher n'a pas désarmé. Comment cela est-il possible ?

Tout simplement parce que certains étiquetés à Gauche pourraient se montrer pas très "fiables". En premier lieu les centristes. L'occasion de rappeler la formule du secrétaire national du PCF Pierre Laurent lors de la récente fête de l'Humanité "Soyez de gauche".

Que dire aussi de l'indécente tractation des élus "frêchistes" exclus du PS (Bourquin, Bertrand et Navarro) ? Le chantage exercé est assez scandaleux.

En conclusion, une nouvelle preuve que quand on veut des élus clairement à Gauche il faut voter pour le Front de Gauche, ceux là au moins on sait où ils sont placés sur l'échiquier politique et il n'y a pas d'ambiguïté comme avec certaines "girouettes" qui tournent avec le vent et les opportunités.

Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 19:00

lemartinetbessacgayraud.JPG

Le Martinet petite commune cévenole près d'Alès fêtait ce 24 septembre ses 90 ans de communisme municipal. Au programme de nombreuses animations avec notamment un hommage à Jean Ferrat . On y va aussi des expositions culturelles, des écrivains et des maisons d'éditions.

On aura noté la présence de Patrice Bessac comme dirigeant national et  Martine Gayraud la secrétaire fédérale du PCF gardois mais aussi celles de certains camarades du Gard Rhodanien qui ont été aussi de la fête et notamment le premier d'entre eux le secrétaire de la section Michel Tortey.

 lemartinetmichel.JPGMichel Tortey au premier plan, après la fête de l'Huma le week-end dernier était au Martinet ce jour.

Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 06:52

Hier 22 septembre quelques jours après la fête de l'Humanité le Front de Gauche était un jour comme un autre. C'est à dire que les militants militaient, proposant le "programme partagé" à 2 euros (qui, entre parenthèse est déjà un succès de librairie !), collant des affiches ou participant à des réunions. tribuneAramon1.JPG

Dans cette expérience collective tout le monde est en action, il n'y a pas d'un côté le candidat à la présidentielle puis les petites mains. Non c'est une campagne collective où se mène parallèlement les présidentielles et les législatives mais surtout une grande opération

On aura noté la présence à la tribune de Charles Ménard (candidat Front de Gauche aux législatives) à ses côtés Michel Tortey (secrétaire de la section PCF du Gard Rhodanien) mais aussi Rolland Solins et Michel Delfly.

d'information pour expliquer les sujets actuels (crise, austérité, dette).

C'est ainsi donc qu'à peu près à la même heure Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, député européen et candidat du Front de gauche pour la présidentielle, s'est rendu à Nérac pour soutenir les candidatures Front de gauche aux sénatoriales de Bernard Faucon-Lambert et Michel Cérutti. C'est en présence d'élus et de partisans que Jean-Luc Mélenchon planta l'arbre de la laïcité dans le square du Cercle de la Ligue de l'enseignement. Ce fut l'occasion pour lui de rappeler «son amour pour la patrie républicaine» et les valeurs de la laïcité.Tandis que R. Girardi insistait sur la philosophie du Front de gauche, que B. Faucon-Lambert affirmait faire de la politiqueet que M. Cerutti insistait sur la possibilité de développer le département en utilisant l'argent de Lot-et-Garonne et non d'alimenter la spéculation, J.-L. Mélenchon dit tous les avantages à faire basculer le Sénat à gauche pour mettre fin aux décisions systèmatiques à droite. Sur la question du Smic à 1700 €, il répondit qu'il se préoccupe d'abord de l'humain contrairement aux économistes qui veulent du productivisme et affirmait qu'il était impossible de vivre avec 1000 €/mois.

Et donc à la même heure que Jean-Luc Mélenchon, pendant ce temps-là certains camarades du Front de Gauche de notre territoire (le Gard Rhodanien) étaient à Aramon pour une réunion publique qui expliqua les questions de la Dette et de la crise en donnant des perspectives et des espoirs contrairement à ce que l'on peut lire et entendre à longueur de journée dans les médias dominants. 

Ce mouvement ne va cesser de s'amplifier dans les semaines à venir...

salleAramon.JPGUn public en recherche d'informations différentes que la propagande habituelle mais aussi de perspectives

Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 07:11

C'est lors de la Fête de l'Humanité que le Front de Gauche a choisi de faire connaître le "Programme Partagé". Evidemment ce grand moment populaire et militant est une bonne date pour aller à la rencontre des gens. Ce programme qui a été discuté et débattu par de nombreux acteurs politiques (du militant de base aux responsables au plus haut niveau des organisations qui composent le Front de Gauche) va être maintenant mis à la disposition du peuple. Il pourra ainsi être encore amélioré. On peut donc le trouver auprès des militants, dans les bonnes librairies et même sur internet. Voici par exemple un lien utile pour le consulter ou le télécharger : http://www.pcf.fr/11260

Les grands médias n'ont vu ce week-end à la Fête de l'Huma seulement que la venue des socialistes : c'est vraiment dommage car il y eut nombre de débats, d'échanges, de rencontres d'un niveau relevé sans parler bien entendu les moments conviviaux et musicaux !

Pour débattre et échanger avec les militants du Front de Gauche dans le cadre de la Présidentielles et des Législatives 2012, les réunions vont se multiplier pour faire connaître le programme partagé et entendre les français.

Dans le Gard Rhodanien une Assemblée Citoyenne a lieu demain jeudi 22 septembre 2011 à Aramon (salle de la Mairie) à 20h30.

Le thème sera : LA CRISE ET LA DETTE
Introduction au débat : Michel Delfly et Rolland.

BFMTV a voulu résumer le programme partagé en une minute.... c'est un peu court. Toutefois c'est déjà mieux qu'une autre chaîne de télé (sur votre télécommande elle a le numéro 1) qui a oublié la Fête de l'Huma mais a fait 20 minutes de complaisance avec DSK . Scandaleux !

On rappelera à Madame Chazal (amie de madame DSK) qu'il convient de mettre en avant "l'Humain d'abord !"

 

Repost0

Présentation

  • : BLOG SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • BLOG  SECTION GARD RHODANIEN du PCF
  • : Les activités et les réflexions des militants communistes et des élu(e)s du P.C.F section du Gard Rhodanien.
  • Contact

Recherche